Animisme

 

Un article de Livingstone.

L'animisme est l'une des plus anciennes religions connues à ce jour.


Elle existait bien avant les religions bibliques puisqu'on l'estime antérieure à mille ans av. J.-C.. Elle pourrait même être présente à l'aube de l'humanité. « L'animisme est notre passé mental » dit Garveth Read dans The Origin of Man and his Superstitions (ed. 1920, p342). « L'animisme est le fondement de la religion, depuis celle des sauvages jusqu'à celle des civilisés » selon E.B. Taylor dans Primitive Culture (1903, I, p.426).

L'animiste considère qu'il y a une âme en chaque chose : homme, animal, pierre, rivière, terre, étoiles... L'animiste est aussi bien panthéiste que polythéiste, voire athée. En fait, la seule forme religieuse qu'il n'adopte pas est le monothéisme. Il n'existe pas de Dieu transcendantal comme dans la chrétienté ou l'islam. On ne peut donc trouver un livre où ce Dieu nous révèle la Loi.

Sommaire

Les concepts propres de l'animisme.

  1. la vie entière est contrôlée par la peur.
  2. la religion n'apporte ni amour ni consolation.
  3. pas de morale absolue et donc réconfortante.
  4. absence de relation avec Dieu cause des attitudes fatalistes puisque tous les événements de la vie sont prédéterminés par la nature et/ou les esprits.

La morale de l'animisme et le renouveau de la religion.

L'animisme moderne fait partie des religions du néo-paganisme qui regroupe diverses croyances anciennes ou non, et des cultes très différents tels que la wicca, le druidisme, le luciférisme, le chamanisme... Le point de vue de la morale dans les religions sans dieu est à l'opposé des fois « classiques ». En effet, le divin n'est pas à l'extérieur de nous, mais en nous. C'est à nous de le développer. La morale est relative et non absolue puisque ce qui peut être bien dans un cas peut être mauvais dans l'autre. Chacun est son propre dieu, juge et maître, avec des capacités et des ressources insoupçonnées. La seule règle communément admise se résume ainsi :

  1. fais donc ce que tu veux tant que tu ne gênes personne.
  2. le seul « dieu » à respecter est le monde qui nous entoure.

La terre

Elle peut être considérée comme divinité (appelée souvent Gaïa), car c'est grâce à elle que l'on est sur Terre et que c'est elle qui nous a créés.

Rituels et magie

Les animistes peuvent se passer de temple. Ils n'ont même pas nécessairement besoin de se réunir en collectivité sous la houlette d'un chef spirituel. Ce n'est pas une religion de masse. Il n'est pas rare que la pratique soit individuelle puisque chacun porte en soi sa Lumière dispensant la présence d'un « phare » pour guider les égarés. Les animistes communiquent souvent directement avec la nature, ou les déités invoquées, sans besoin de prêtre-intermédiaire. Comme toute religion, les invocations se font à l'aide de rituels, que l'on dit magiques dans le cas du paganisme.

L'animisme aujourd'hui

Beaucoup de pratiques animistes se retrouvent dans les religions même judéo-chrétiennes-islamistes (par exemple, les fêtes associées aux solstices). Le mélange de l'animisme et du catholicisme donna ainsi naissance au vaudou. La religion actuelle la plus proche de l'animisme serait le shintoïsme. L'animisme classique a beaucoup reculé face à l'avancée des évangélistes, mais le néo-animisme prend de plus en plus d'influence en Occident. Il représente actuellement 3 % de la planète et constitue la religion principale dans six pays d'Afrique (comme le Bénin par exemple).

« L'animisme est la croyance que les êtres spirituels ont des forces naturelles qui les habitent et qu'ils ont une puissance surhumaine », Les divergences actuelles seraient les religions avoisinant le nouvel âge (tel que la wicca ou le chamanisme).

 la charte de Hôdo en PDF