Projet Hôdo

 

Un article de Livingstone.

Avant de dire ce qu’est le Projet Hôdo, voici d’abord ce que ce n’est pas surtout pas:

  • Ce n’est pas un regroupement d’intellectuels, un cercle de passionnés, un webvillage, une secte, une « nouvelle » église ou un parti « humaniste ».
  • Ce n’est pas une doctrine. Entendons par là que ce n’est ni une philosophie, ni une politique (quoique nous nous sommes posé la question de comment appliquer la charte de Hôdo en politique), ni une religion, mais c’est un cadre de travail, car il nous parait impossible de construire et d’avancer sur du néant.
  • Ce n’est pas non plus la recherche du bien-être ou de la santé, ni du bonheur, voire de la sagesse. Toutes ces questions sont propres à chaque individu et à chaque regroupement d’individus, chacun ayant ses théories, ses expériences et ses pédagogies adaptées surtout quand aucune science n'est venu étayer les intimes convictions.

C’est quoi alors ?

Hôdo est une « communauté acratique » réunissant des humanistes convaincus que tout progrès de société ne peut être durable qu'en passant par la compréhension et la maîtrise de nos instincts biologiques commandés par notre cerveau.

Hôdo, c’est de la « recherche scientifique ». Tout comme l’astrophysicien observe les étoiles sans les juger, le projet Hôdo est l’observation et la compréhension de l’humain, sans jugement ni valeur. Ou plutôt, plus précisément, plus humblement, en comprenant qu’il s’agit de son jugement et de ses valeurs, et non pas d’une valeur universelle. Être une poussière d'étoiles n'est ni désolant, ni glorieux.

Le projet Hôdo est aussi la recherche du cadre qui pourrait permettre à toutes les personnes et à tous les groupes de vivre ensemble une expérience commune, celle de l'existence et de son mystère que chacun vit avec sa personnalité et ses convictions, son mode de pensée et ses moyens de tendre vers son propre bonheur et de suivre sa propre voie. Exactement comme les chercheurs des quatre coins du monde mettent en commun tous les moyens dont ils disposent pour progresser dans leur investigation.

Ou comme des pionniers qui unissent leurs ressources pour vivre.

Pour cela, le projet Hôdo se base sur une notion principale, et floue, celle du respect : il ne s’agit nullement de mérite, ni de hiérarchie, ou de traditions. Ces notions-là sont encore une fois propres à chaque individu et groupe. Il s’agit de prise en considération et de priorité accordée à la vie intelligente, consciente, ainsi que la matière et l’environnement qui lui permet d’exister. Le respect n'est pas non plus à confondre avec une tolérance angélique souvent naïvement ostentatoire.

Le respect de l'intelligence, un concept flou ? L'intelligence fait partie de la recherche fondamentale : pour certains, elle se limite à l'homme, pour d'autres, elle n'a pas de frontière; pour certains, elle se confond avec l'âme et pour d'autres à de la biochimie. Le respect peut être compassion pour les uns et pour d'autres une règle minimum de survie d'un seul face aux autres, une « soumission librement consentie ».

Enfin, il y a la solitude du chercheur. C'est la raison de ce site sur le « projet Hôdo »: nous ne sommes pas seuls à chercher, pas seuls à œuvrer.

Ce site se veut diagonalement opposé aux « sectes », car il se veut « universitaire », c'est-à-dire ouvert à tous, même aux membres de sectes, de partis, de groupements quelconques, tant qu'ils ne violent pas la Charte de Hôdo. Quiconque souhaite présenter ses idées, ses recherches, ses expériences peut être accueilli sans préjugé, même si les webmestres ne les partagent pas forcément.

Et si la règle du respect semble trop floue, c'est justement afin d'éviter le dogmatisme à la lettre, source d'intégrisme et de sectarisme au sens négatif du terme.

Nous avons comme ambition d'être une Université. Un lieu où celui qui lit ces lignes cueille ce qui lui convient et sème ce qu'il croit utile à d'autres. Et comme toute Université nous ne sommes qu'un lieu de passage, ou l'intelligence consiste parfois à dire « je ne sais pas ».

Enfin, une communauté acratique n'a pas de « leader », et pas de carte de membre. Pourtant, ces derniers temps, il a été parfois suggéré de créer le Parti Hôdo.

Dans ce cas, qui est « Hôdon » ? Toute personne qui respecte au moins les deux premiers articles de la Charte de Hôdo:

Respecter toute intelligence ainsi que son support (première loi de la Charte de Hôdo)
Respecter le droit à l'intimité et à l'évitement (deuxième loi de la Charte de Hôdo)

 la charte de Hôdo en PDF